F1 : Horner minimise l’impact d’un potentiel départ de Newey

Christian Horner souligne l’importance du collectif chez Red Bull

Le patron de Red Bull, Christian Horner, a renforcé l’importance du « collectif » pour le succès de l’équipe, suite aux informations selon lesquelles Adrian Newey envisage de quitter l’équipe après la fin de la saison 2024 de Formule 1.

Les rumeurs de départ d’Adrian Newey

Selon les rumeurs, Newey pense à quitter son poste de chef technique chez Red Bull en raison de son mécontentement face à l’enquête sur la conduite de Horner, et la lutte de pouvoir interne.

L’ingénieur britannique de 65 ans est dans l’équipe depuis près de deux décennies et a conçu les voitures qui ont remporté six titres de pilotes et sept de constructeurs.

Cela inclut la domination de Red Bull depuis le retour des voitures à effet de sol en F1 en 2022, avec la RB19 de la saison passée remportant toutes les courses, à l’exception d’une.

Toutefois, le succès continu de Red Bull pourrait être interrompu par le départ du concepteur le plus récompensé de la catégorie, qui pourrait se transférer à une autre équipe, probablement Ferrari ou Aston Martin.

La réponse de Red Bull

Mais comme Newey s’était déjà temporairement éloigné pour se concentrer sur d’autres entreprises par le passé, Horner a expliqué comment Red Bull a évolué pour ne pas dépendre d’un seul individu.

« Nous avons toujours eu une évolution dans notre équipe, rien ne reste immobile », a-t-il déclaré à la presse en fin de semaine en Chine. « Rien ne reste le même pour toujours, mais nous avons eu une énorme continuité. »

« Paul Monaghan a reçu le trophée (en Chine) et est avec nous depuis 19 ans. Nous avons toujours eu une grande stabilité, mais en même temps, nous continuons à développer d’importants talents au sein de l’équipe. Si vous pensez à des ingénieurs comme Rocky (Guillaume Rocquelin), qui a remporté tous ces championnats avec Sebastian (Vettel), il travaille toujours avec nous », a déclaré Horner.

« Il est sur un projet différent, mais il est toujours au sein de notre entreprise. Simon Rennie travaille toujours pour l’équipe. Il y a beaucoup d’ingénieurs et de concepteurs. Nous avons toujours eu une stabilité immense, mais bien sûr, il ne s’agit pas seulement d’un ou deux individus, c’est à propos du collectif », a-t-il ajouté.

Le départ possible de Newey augmenterait la responsabilité sur le directeur technique Pierre Wache, le chef de l’aérodynamique Enrico Balbo, et les ingénieurs-chefs Monaghan et Ben Waterhouse.

Notre avis

Dans le monde de la Formule 1, où la technologie et le génie humain s’entrecroisent à une vitesse fulgurante, l’annonce d’un possible départ d’Adrian Newey de chez Red Bull suscite à la fois inquiétude et spéculation. Newey, qui a révolutionné l’aérodynamique des voitures de course, laisse derrière lui un héritage qui a propulsé Red Bull au sommet. Cependant, ce possible changement rappelle également que le succès de la F1 est toujours une affaire d’équipe. Red Bull a assurément basé son palmarès sur les talents collectifs de ses membres, reflétant l’esprit de coopération essentiel dans ce sport. L’adaptabilité et l’innovation continueront d’être les piliers de Red Bull, peu importe les défis futurs.

Partagez votre avis