F1 : Brundle est convaincu que Ricciardo ne s’est jamais remis de son départ de Red Bull

<div>
  <h2>Martin Brundle estime que le départ de Daniel Ricciardo de Red Bull était une erreur</h2>
  <p>Martin Brundle, ex-pilote de Formule 1 et actuel commentateur chez Sky Sports, croit que la décision de Daniel Ricciardo de quitter Red Bull Racing à la fin de 2018 fut une <strong>erreur cruciale</strong> dans la carrière de l'Australien.</p>
  <h2>Des performances en dents de scie</h2>
  <p>Le pilote connaît des difficultés pour la saison 2024, étant régulièrement battu par son coéquipier Yuki Tsunoda chez RB, à l'exception du dernier GP du Canada, où Ricciardo a fini en P8 et Tsunoda seulement en P14. La situation de Ricciardo a été d'autant plus mise en lumière avec l'annonce, lors du week-end de la course à Montréal, de la reconduction du contrat de Sergio Perez chez Red Bull et de la confirmation de Tsunoda chez RB pour 2025.</p>
  <h2>Controverses et critiques</h2>
  <p>En plus des obstacles contractuels, Ricciardo a dû faire face à des critiques publiques de l'ex-pilote de F1 et champion de 1997, Jacques Villeneuve. L'échange d'accusations entre les deux a chauffé l'ambiance au Canada, Villeneuve suggérant même que Ricciardo devrait prendre sa retraite.</p>
  <p>Commentant la situation, Brundle a souligné son respect pour les deux pilotes, mais a déclaré que Ricciardo, <strong>n'a plus jamais semblé être le même pilote</strong> depuis son départ de Red Bull. Selon le commentateur, la meilleure décision aurait été de rester et de faire face à l'ascension de Max Verstappen.</p>
  <p>“Rétrospectivement, étant donné que c'est devenu un sujet brûlant en raison des opinions fermes de mon collègue Jacques Villeneuve sur Sky Sports, j'ai un profond respect pour tous les pilotes de F1, en particulier pour Daniel et Jacques, car je sais combien il est difficile de piloter des voitures aussi rapides sous une telle pression”, a écrit Brundle.</p>
  <p>“Daniel a remporté huit GPs, incluant une victoire impressionnante à Monaco, a obtenu 32 podiums et a régulièrement démontré son talent dans la catégorie. Mais ces résultats datent d’il y a quelque temps, et j’aurais préféré qu’il ne quitte pas Red Bull à la fin de 2018”, a-t-il ajouté.</p>
  <p>Après avoir quitté Red Bull fin 2018, Ricciardo a couru chez Renault (actuelle Alpine) puis chez McLaren pendant deux ans dans chaque équipe, avec des performances décevantes, avant de rejoindre RB (alors AlphaTauri), au milieu de la saison dernière.</p>
  <p>Brundle considère ce départ comme <strong>‘une décision émotionnelle et erronée’</strong>. Selon lui, Ricciardo aurait dû rester pour affronter Verstappen dans la meilleure voiture, ce qui l'aurait forcé à élever encore plus son niveau.</p>
  <p>“Ricciardo n'a jamais vraiment donné l'impression d'être le même pilote. Il est évident qu'il a encore de la vitesse et des compétences en course, comme nous l'avons également vu lors du Sprint à Miami, mais quelque chose dans sa mentalité ou son approche le retient et cela lui coûte des opportunités et sa longévité dans la catégorie”, a conclu Brundle.</p>
  <p>Malgré les critiques, Ricciardo a obtenu son meilleur résultat de la saison au Canada, en partant de la cinquième position sur la grille et en terminant la course en huitième place, son premier top 10 de l'année.</p>
  <div class="code-block code-block-45" style="margin: 8px 0; clear: both;">
    <div class="f1-technologies">Téléchargez notre app officielle pour <strong>Android</strong> et <strong>iPhone</strong> et recevez les notifications des dernières nouvelles.</div>
  </div>
  <div class="review-me">
    <h2>Notre avis</h2>
    <p>La trajectoire de Daniel Ricciardo depuis sa sortie de chez Red Bull soulève une question intéressante sur la capacité des pilotes à évaluer leur carrière à long terme dans la Formule 1. S'agit-il simplement d'une quête de nouvelles opportunités ou d'un calcul mal ajusté face aux dynamiques internes des équipes ? Pour Ricciardo, ce chemin a été semé d’embûches, mais il a aussi été marqué par des moments de brillance qui rappellent à quel point il est difficile de rester au sommet dans ce sport. Comme souvent en F1, la résilience et la capacité à surmonter l'adversité définissent les grands pilotes. Peut-être est-il encore trop tôt pour juger définitivement de la trajectoire de Ricciardo, mais une chose est certaine : le débat autour de ses décisions et de ses performances continue de passionner les fans et les experts du monde entier.</p>
  </div>
</div>

Partagez votre avis